Archive for the Post Punk Category

Gramme

Posted in Disco, New Wave, Post Punk with tags , , , , , , , , on 28 mai 2013 by ludall

Gramme était en avance sur son temps lorsqu’au milieu des années 90 ils posent les bases de ce que sera le son New Yorkais à la sauce DFA ainsi que pour tous les groupes punk-funk qui suivront.

Tellement en avance sur leur époque qu’il leur faudra plus de 10 ans pour sortir de leur hibernation, bien aidé dans cette tache par un Joe Goddard, pour qui Gramme fait figure d’influence majeure dans la création d’Hot Chip, et qui leur remettra le pied à l’étrier médiatique grâce à quelques maxis.

En même temps, 10 ans de silence pour construire un pont, fusse-t-il sonore, entre Manchester et New York c’est finalement peu…

Avec Fascination, il est ici question de funk blanc, de groove froid, de Factory et d’Hacienda, de post-punk et autre proto-funk…de refrains entêtants, de gimmicks accrocheurs et de ligne de basse dévastatrices…ou comment réussir a faire de la musique dansante et intelligente.

Quand le punk se fait funk :Too High

Post Punk hypnotique sous Acid :  Laugh Out Loud

Vocal entêtant et funk blanc : Rough News

No wave et disco dépressive : Girls Talk

Groove poisseux : Fascination

Version live d ‘I feel the moment

Publicités

Holy Ghost! – Dumb Disco Ideas

Posted in Disco, Post Punk with tags , , , on 15 mai 2013 by ludall

Premier extrait du futur album du duo disco-punk new-yorkais avec un titre en forme de clin d’œil aux Daft Punk ?!

The Rapture – Sail Away

Posted in Post Punk with tags , , on 21 novembre 2011 by ludall

Premier extrait vidéo tiré du dernier album In the grace of your love.

Un clip un peu barré pour le titre ouvrant l’album ou Luke Jenner se débat avec un sac plastique argenté, se lançant dans un combat de surfing-catch tandis que ces deux compères soufflent dans de gros coquillages habillés en rabbin et semblent donner vie au fameux sac…si vous y trouvez une quelconque explication…

 

The Rapture – In The Grace Of Your Love

Posted in Post Punk with tags , , , on 5 octobre 2011 by ludall

On les avait quitté avec Pieces of the People We Love, il y a près de 5 ans…album médiocre au regard des attentes suscitées par le brulant Echoes, symbole du revival New-Yorkais d’un son No Wave – Punk Funk avec DFA comme fer de lance.

Pas d’attentes particulières pour ce nouvel album si ce n’est un secret espoir d’être surpris par le quatuor devenu trio depuis le départ de Saffer.

Passée la déception de ne plus entendre la voix cassée de Mattie, on ne peut, à mon sens qu’apprécier la tournure plus pop qu’ils ont réussi à donner à cet album, aidés dans cette entreprise par les petits doigts de Zdar décidément très productif ces temps ci.

Alors oui on est loin de la rage et la folie qui animaient le brulot Echoes…et cet album ne plaira certainement pas aux aficionados de la première heure, mais on ne peut que saluer le fait qu’ils aient su se réinventer sans pour autant se renier et garder ce son qui ne peut s’empêcher de te faire bouger tes petits pieds pourtant solidement accrochés dans leur paire de bateau.

Illustration sonore How Deep Is Your Love :  piano + early house + post punk = tube de l’été…et nostalgie pour une bande son illustrant à merveille Calvi avec les amis…