Archive for the Non classé Category

Paradis – 2ème acte

Posted in Non classé with tags , , , , , on 6 juin 2012 by ludall

A peine le temps de regarder la face A que la face B de leur dernier maxi est déjà mis en image et diffusé.

Même recette que précédemment, mélancolie synthétique et hypnotique, pop électronique, phrasé cinématographique pour un titre plus noir encore, plus torturé, plus étouffant mais tellement beau.

Paradis – Je m’ennuie

Publicités

Chansons du Mardi

Posted in Non classé with tags , , , , , , , , , , , on 31 janvier 2012 by ludall

On débute avec un véritable coup de cœur, découvert au détour d’un morceau « shazamé » en urgence dans la voiture lors d’une émission sur Le Mouv…mais qu’est ce que c’est que ce morceau de new wave chanté en français ?

Un nom, un seul, Lescot trentenaire rochelais, ancien chanteur du groupe Asyl qui nous livre un premier maxi plein de promesses enregistré à Londres pour le label Pop Noire.

Il qualifie sa musique de variété française bipolaire et c’est exactement ce qui frappe à l’écoute du premier et sublime single La Forêt : véritable choc d’esthétique entre une apparence sucrée de par cette mélodie synthétique venue d’une Angleterre en noir et blanc, et les paroles, compte cruel emplit de désespoir.

Ca nous rappelle a quelle point  la France des années Mitterrand savait produire une pop synthétique francophone de qualité, sachant trouver un large public,  loin de la soupe commerciale dont on nous abreuve désormais majoritairement.

Regard troublé et personnage habité, Ian Curtis et Daho ont enfanté Lescot…qui s’en plaindra ? Pas moi en tout cas !

Les WhoMadeWho sont des faignants, dans la foulée de  la sortie de Knee Deep ils avaient annoncé une deuxième partie plus dansante, toujours chez Kompakt…et puis plus rien si on excepte un belle tournée mondiale.

L’album Brighter sortira finalement ce printemps et à l’écoute du premier maxi on les pardonne aisément.

Inside Wolrd est un petit bijou electro pop venu du froid porté par la voix de Jeppe Kjellberg mêlée au son Tomas Høffding  et mise en image par un autre de leur compatriote pour un clip assurément plus politique que la mélodie ne le laisserait penser.

Vous reprendrez bien un peu de deep house non ? Et bien voici un remix  sorti en 2009, Omar ft. Stevie Wonder – I’m Feeling You (Henrik Schwarz Remix)…pas grand-chose à dire si ce n’est de se laisser bercer par cette délicieuse mélodie, du miel pour les oreilles.

Chansons du Mardi

Posted in Non classé with tags , , , , , , , , , , , , , on 24 janvier 2012 by ludall

On commence avec une reprise assez jouissive du titre de Michael Sembello, Maniac, tube interplanétaire de la bande originale de Flash Dance, sorti a l’initiative de l’excellent label Gomma dont le boss, Munk, nous avait gratifié d’un sympathique album disco house sorti l’été dernier.

Une version plus slow disco/synth pop que l’originale et un clip sexy à souhait. Dispensable me direz vous, peut être, mais très efficace.

 

Quand je serai grand je serai Sebastien Tellier, le génial barbu revient cette année de l’apocalypse avec un album concept, My God is Blue dont les infos sortent au compte goutte…

Si avec sexuality sorti en 2008 on frôlait le chef d’œuvre, ce nouvel album est annoncé comme celui de la maturité spirituelle et musicale.

Après un teaser pour le moins intriguant, un premier extrait, Pepito Bleu accompagné d’un clip pour le moins christique ou Tellier, dans un univers surréaliste apparait comme une figure divine ou bien Rael…c’est au choix.

Je dois avouer que ce titre me laisse pour le moins circonspect mais je vais attendre de pouvoir apprécier l’album dans sa globalité pour pouvoir me faire une idée.

Evangile selon Saint Tellier :

« N’écoutez pas mon disque, écoutez mon message, entrez en vibration avec ma musique, fusionnons nos rêves, propageons ensemble cette énergie communautaire en une immense vague bleue qui irradiera le monde, et les vérités apparaîtront« .

Le teaser

Le clip

 

On finit avec mes petits chouchous de 2010 les We Have Band dont l’album Ternion sortira à la fin du mois. Si WHB amenait l’auditeur dans un joyeux mélange sonore ou le post punk, l’electro-rock et  la new have s’acoquinaient sous les néons d’un club un peu hype, celui si est annoncé comme plus sombre, tendu, sensuel mais toujours dansant.

Vivement le 31 !

The Magician

Posted in Non classé with tags , , , , , , , , , , on 9 janvier 2012 by ludall

Avec 2012 vient le moment du bilan musical de l’année écoulée, et le moins que l’on puisse dire, n’en déplaise à Mr Ronchon, c’est que de très bons disques auront vu le jour durant cet exercice.

Si mes principaux coups de cœur auront eu droit à un petit billet ici même (Art Department, Metronomy, SBTRKT, The Rapture et The Shoes), force est de constater que j’ai oublié d’en évoquer un des acteurs majeurs.

Pour une fois d’accord avec Mr Rochon, la nu-disco se sera fortement essoufflée après avoir déferlée dans nos oreilles en 2010 tel un raz de marée musical. Mais si on ne devait en garder qu’un, s’il ne devait rester qu’un seul capitaine, un phare capable de nous guider dans cet océan synthétique il va de soi qu’il répondrait au doux nom de The Magician.

On l’avait quitté, anxieux, suite à  la séparation du duo discoide  belge chéri Aeroplane, qui en raison de dissensions artistiques mettaient fin à leur collaboration avant la sortie de leur premier album. Si Vito a continué sous le nom originel, Stephen Fasano c’est lui réinventé sous le pseudo The Magician empruntant par la même occasion la tenue et la fameuse baguette pour se créer une identité visuelle et artistique.

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il nous aura gâté avec des mixtapes mensuelles de très haute volée, des remixs de très hautes qualités et un merveilleux EP avec le chouchou de Mr Ronchon, le bien nommé Yuksek.

Le son de The Magician pourrait être défini grossièrement comme de la disco-house mais ce serait bien trop réducteur pour quelqu’un qui réussit un savant mélange entre synth pop des 80’s, italo disco, new wave mais sans jamais sombré dans le passéisme et toujours avec un sens aiguisé de la mélodie.

 

Quelques illustrations sonores :

Une excellente relecture du titre I Follow Rivers de la chanteuse suédoise pop Lykke Li pour un formidable remix disco piano house qui fait chanter les filles en chœur sur ce refrain imparable (En tout cas nos copines a nous elles chantent sur ce morceau !)

 

“I don’t know what to do” soit le premier titre original sorti sous son nom propre pour un morceau disco pop sautillant qui vient nous prendre par la main pour nous guider au milieu de la piste de danse d’un club des années 80.

Coupe mulet et mocassins tressés de rigueur.

 

Peter & The Magician…ou la collaboration réussie entre Yuksek et The Magician.

Le maxi Twist aura été notre bande son de l’été, l’electro pop vocodée de Yuksek s’allie ici à merveille aux sonorités disco-house de notre magicien pour un résultat plein de fraicheur, qui nous réchauffe dans cette grisaille ambiante, en même temps quoi de plus normal pour un projet ayant vu le jour durant le festival de Calvi on the Rocks ?

Bien que ce soit le morceau Twist qui ait eu les honneurs d’une compilation Kitsune, le titre phare reste pour moi Love in Rimini…la plus belle illustration de la parfaite combinaison entre les sonorités italiennes et la force du son de Yuksek.

 

Pour les mixtapes et autres remixes c’est la que ca se passe

Amon Tobin – Breaking Protocol

Posted in Non classé with tags , , on 15 octobre 2011 by abeatbowl

Rimer London – Squaring the Triangle

Posted in Non classé with tags , on 11 octobre 2011 by abeatbowl

Datahowler – Dazees

Posted in Non classé with tags , on 10 octobre 2011 by abeatbowl