Archive for the Future Garage Category

Artful & Ridney ft. Terri Walker – Missing You (Ridney Re-work)

Posted in Deep House, Future Garage with tags , , , on 25 juillet 2013 by ludall

Une petite perle garage house par l’ex moitié de Artful Dodger, pleine de soleil, qui sent bon l’été et les amours de vacances.

Publicités

Back in the 80’s

Posted in Deep House, Future Garage, House with tags , , , , on 12 mars 2013 by ludall

Le producteur londonien Duke Dumont à le vent en poupe, il le prouve une nouvelle fois avec son titre deep house / UK Garage « Need You » ou il s’adjoint le chant de la jeune A*M*E pour un morceau terriblement efficace qui donne envie de danser comme lorsque l’on avait 15 ans.

Mais la vraie grosse surprise nous vient de Skream qui semble avoir fait le tour du Dubstep et souhaiterait donner une nouvelle orientation à sa carrière comme sur ce remix disco house au parfum délicieusement rétro, en attendant la suite.

SBTRKT – Trials of the Past

Posted in Breakstep, Future Garage with tags , , , , , on 8 février 2013 by ludall

Dernier clip de SBTRKT tiré de son magnifique album sorti en 2011 dont je ne me lasse pas et qu’on avait évoqué ici et la.

Attention NSFW !

 

 

Chansons du lundi

Posted in Breakstep, Future Garage with tags , , , , on 5 décembre 2011 by ludall

On débute avec YACHT, sympathique duo américain signé chez DFA, auteur d’un premier album relativement bon en 2009, dans la signature musicale du label, et qui ont récidivé cette année avec Shangri La, plus synthétique, très frais mais plutôt dispensable pour être tout a fait honnête.

Il n’empêche, le nouveau single I walk alone, un des meilleurs titres du dernier opus, est très dansant, efficace et bercé par des cowbells que notre DiscObitch belge ne pourrait pas renier…en plus le clip un peu cheap est bien fichu..

 

Art & Cash était déjà un sacré bon morceau de Modeselektor, mise en image par le collectif Pfadfinderei.

Alors quand le duo berlinois croise la route de mon chouchou SBTRKT on est en droit d’attendre beaucoup. L’anglais masqué ne se défile pas et offre une relecture UK funky tout en douceur qui a mon sens, dépasse même l’originale, quand bien même les deux morceaux sont difficilement comparables.

La relecture du chouchou…avec un clip non officiel grâce auquel je crois pouvoir affirmer avoir enfin trouvé ma discipline sportive de prédilection :

 

La version originale des Modeselektor, plus musclée dirons-nous.

 

 

SBTRKT ft. Sampha- Trials of the Past (Live)

Posted in Breakstep, Future Garage with tags , , , , on 1 décembre 2011 by ludall

SBTRKT nous a délivré un des plus bel album de cette année 2011…mais ça on le sait déja. Au cas ou, en guise de piqûre de rappel, un petit extrait live du titre Trials of the Past ou la voix pleine de soul de Sampha fait merveille.

 

SBTRKT

Posted in Breakstep, Dubstep, Future Garage with tags , , , on 12 octobre 2011 by ludall

Quand on me parle de dubstep j’ai plutôt tendance à bailler ou à demander à Vincent de baisser le son. (Et s’il est question de Skrillex je peux même devenir violent)

Alors lorsqu’on évoque le post-dubstep je pars en courant, surtout en repensant à l’album de James Blake, que les journalistes ont très vite érigé en chef d’œuvre mais qui constitue pour moi le summum de la musique chiante.

Les seules productions capables de me réconcilier avec ce style sont celles plus métissées, plus pop, plus gaystep en fait !

Heureusement que SBTRKT est la me direz vous !

Aaron Jerome, jeune producteur londonien se cache derrière un masque tribal et ce nom improbable mais néanmoins prononçable de la sorte : Subtrakt.

Si je suis passé à coté des remixs et maxis sortis depuis 2009,  je dois avouer que je ne me lasse pas de son album sorti au début de l’été chez Young Turks le label de The XX.

Il s’agit la d’un long format résolument pop ou il réussit à mélanger avec joie une multitude de style (House, R’n’B, 2step, garage, deep) avec le dubstep.

Mais ce que j’affectionne plus particulièrement est la forte présence du chant qui tient une place prépondérante sur cet album avec de nombreux featuring qui le jalonnent tout du long.

Le fait que les feat soient souvent les mêmes, apporte de la cohérence a l’album et évite l’écueil du disque boursouflé du producteur avec pléthore d’invités sur chaque titre.

Avec cet album  joyeux et ludique mais qui sait également garder une face sombre, il s’éloigne des ambiances glauques d’un entrepôt anglais enfumé ou résonnent les wooble wooble wooble pour se tourner vers un esprit plus club et ainsi faire bouger nos pieds et notre tète pour mon plus grand plaisir.

Pharaohs avec la chanteuse Roses Gabor est un de mes morceaux préférés…très groovy avec ce petit son house garage pour un clip tribal.

Wildfire avec la chanteuse de Litle Dragon est un titre sur un tempo beaucoup plus « dubstep » ou la voix vient se poser avec grâce et douceur pour ne plus faire qu’un avec le morceau.

A noter le clip assez trippé..