Archive for the Disco Category

From Disco to Disco

Posted in Disco, House with tags , , on 12 février 2014 by ludall

Whirlpool Productions From Disco to Disco (original mix)

Publicités

The Black Madonna – A Jealous Heart Never Rests

Posted in Disco, House, Nu Disco with tags , , , on 25 juillet 2013 by ludall

Il fait chaud on veut du disco !!

Gramme

Posted in Disco, New Wave, Post Punk with tags , , , , , , , , on 28 mai 2013 by ludall

Gramme était en avance sur son temps lorsqu’au milieu des années 90 ils posent les bases de ce que sera le son New Yorkais à la sauce DFA ainsi que pour tous les groupes punk-funk qui suivront.

Tellement en avance sur leur époque qu’il leur faudra plus de 10 ans pour sortir de leur hibernation, bien aidé dans cette tache par un Joe Goddard, pour qui Gramme fait figure d’influence majeure dans la création d’Hot Chip, et qui leur remettra le pied à l’étrier médiatique grâce à quelques maxis.

En même temps, 10 ans de silence pour construire un pont, fusse-t-il sonore, entre Manchester et New York c’est finalement peu…

Avec Fascination, il est ici question de funk blanc, de groove froid, de Factory et d’Hacienda, de post-punk et autre proto-funk…de refrains entêtants, de gimmicks accrocheurs et de ligne de basse dévastatrices…ou comment réussir a faire de la musique dansante et intelligente.

Quand le punk se fait funk :Too High

Post Punk hypnotique sous Acid :  Laugh Out Loud

Vocal entêtant et funk blanc : Rough News

No wave et disco dépressive : Girls Talk

Groove poisseux : Fascination

Version live d ‘I feel the moment

Holy Ghost! – Dumb Disco Ideas

Posted in Disco, Post Punk with tags , , , on 15 mai 2013 by ludall

Premier extrait du futur album du duo disco-punk new-yorkais avec un titre en forme de clin d’œil aux Daft Punk ?!

Session Victim – The Haunted House of House

Posted in Deep House, Disco, House, Soulful with tags , , , , on 20 novembre 2012 by ludall

Si dans la musique électronique les genres et sous-genres naissent avant que l’on ait eu le temps d’en entendre parler, il y a bien un style qui lui traverse les années depuis son origine, résistant aux époques et aux modes, c’est bien la house music.

Quoi de plus normal en cette fin d’année qui arrive, à l’heure ou commence les premiers bilans musicaux,  d’évoquer un des albums qui m’aura le plus marqué en 2012.

Le duo allemand Session Victim nous auront livré avec The Haunted house of house non pas un simple album de house music mais un album sur la house music, convoquant tour à tour Detroit, Chicago et New York.

Les Session Victim sont des amoureux inconditionnels de la musique et des diggers acharnés, cela se ressent immédiatement dans le son. Ici pas d’esbroufe ou de productions alambiquées, on va droit au but : le groove. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils y arrivent à merveille et qu’il est difficile voir impossible d’y résister.

Dès le premier morceau, les bases sont posées : des samples travaillés, une ligne de basse vrombissante, des gimmicks vocaux imparables et des nappes de synthé ajustées au cordeau.  Au final ce sont 11 titres d’une rare cohérence qui nous sont offert pour un voyage à travers l’histoire de la house et du groove, de quoi nourrir nos envies de bouger sans pour autant délaisser notre esprit.

A écouter sans modération

Dark Sienna ouvre le bal avec une ballade énergique et funky

Zoinks ou comment faire un tube house en puissance, accessible à tous sans pour autant sombrer dans la facilité

Cow Palace ou quand la house se fait mélancolique

The Haunted house et ses samples démoniaques

Good Intention est la pièce montée de ce banquet dressé en l’honneur de la house. Pourquoi résister ?

Chansons du Mardi

Posted in Deep House, Disco, Krautrock with tags , , , , , on 27 décembre 2011 by ludall

Joakim est pour moi un esthète, un des rares artistes dit electro (mais le costume est bien trop étroit et réducteur) sachant s’affranchir des codes de ce milieu et capable de se réinventer et de nous surprendre sur chaque sortie…en plus d’être un musicien hors pair (cf la tournée Joakim and the Disco) c’est également un dj émérite et exigeant aux sélections toujours raffinées et jamais putassières.

Avec Nothing Gold, peut être son album le plus accessible, il nous a livré un merveilleux disque ou s’entremêlent des influences disco, krautrock et new-wave.

Find a Way en est le deuxième single, un synthé en boucle, une petite rythmique caribéenne, des chœurs tout en montée progressive pour un clip au naturel dira-t-on.

Joakim – Find a Way

Quand The Rapture croise la route du prince de la disco made in France le résultat est excellent et il parvient en faire d’un des meilleur single de l’été un nouveau titre tout aussi bon et ultra dansant. (nouvelle ligne de basse, nouvelle section rythmique)

The Rapture – How Deep Is Your Love (Dimitri From Paris Erodiscomix)

Un peu de deep house pour finir, un superbe remix, pour une ambiance ultra sexy, moite…et rien que pour cette ligne de basse…

Noir & Haze – Around (Solomun Vox Remix)

Superhuit

Posted in Disco, House with tags , , , , , , on 11 octobre 2011 by ludall

Superhuit, pour ma part, c’est avant tout une rencontre, sur une très belle péniche lyonnaise, lors d’une après midi musicale bercée aux douces mélodies très deep d’un live des No Regular Play (Merci Tata)

Dans le coin gauche : Deeno, dj selecta classieux à la crinière argentée, encyclopédie vivante de black music, Docteur en funk, Disco et soul appliqués…son seul défaut…tout comme moi il aime les titres du roi du funk à la française le bien nommé François Feldman.

A ma droite : Téo Moritz aka Boogyman, dj, producteur, ayant pas mal baroudé entre Annecy et Londres (Grand écart !), sorti quelques maxis (chez Briff et pamplemousse notamment) et crée Superhuit en 1999 en compagnie de Dj H… Passionné et passionnant, Téo se révèle être une personne attachante et entière…si on ajoute a cela qu’il fait de la bonne musique, vous obtenez la un bel homme bon à marier.

Son dernier album High Fidelity sorti récemment, mélangeant allègrement des sonorités Disco House, Baléaric et Nu-Disco, est la bande son parfaite pour cet été qui ne semble pas vouloir nous quitter…

Illustration sonore avec Golden Club et son élégante utilisation du Spank de Jimmy Bo Horne (Merci Nono)

http://superhuitmusic.free.fr/

Et pour les nombreux adeptes de François (Je te vois Del Carbo !)

FF & The Yellowhand – You want every night